APIE LOGISTIC

Obligation pour les acheteurs publics d’acquérir des biens de l’économie circulaire

Economie circulaire

 

La loi AGEC

il y a un peu plus d’un an, la loi AGEC créait l’obligation, pour les acheteurs publics de prévoir, pour certaines catégories d’achats, des pourcentages minimaux de biens issus du réemploi ou de la réutilisation ou intégrant des matières recyclées.

Le principe

A compter du 1er janvier 2021, les biens acquis annuellement par les services de l’État ainsi que par les collectivités territoriales et leurs groupements sont issus du réemploi ou de la réutilisation ou intègrent des matières recyclées dans des proportions de 20 % à 100 % selon le type de produit.

Extrait du tableau des catégories de produits concernées :


CATÉGORIES DE PRODUITS

% issu du réemploi
ou de la réutilisation
ou intégrant
des matières recyclées

dont % issu du réemploi
ou de la réutilisation
Vêtements, articles chaussants,2020
Vêtements professionnels, vêtements de travail spéciaux et accessoires2020
Produits en cuir et textiles, matériaux en plastique et en caoutchouc2020
Articles textiles2020

Les acheteurs soumis à ces obligations devront déclarer la part de leurs dépenses annuelles effectivement consacrées à l’achat des produits ou catégories de produits concernés à l’Observatoire économique de la commande publique, dans des conditions devant être fixées par arrêté.

Il est prévu qu’un bilan de la mise en œuvre de ces dispositions soit dressé par les ministres chargés de l’environnement et de l’économie d’ici au 31 décembre 2022, afin de mesurer l’opportunité de faire évoluer cette liste des produits et ces proportions minimales.

Exemple

Le décret prévoit pour les achats annuels d’articles chaussants, que 20% minimum des dépenses sont consacrées à des biens issus du réemploi ou de la réutilisation ou intégrant des matières recyclées, dont 20% minimum sont consacrés à des biens issus du réemploi ou de la réutilisation.

Donc sur un achat annuel de chaussures de sécurité pour un montant total de 1000 € HT :
- 200 € HT devront obligatoirement être dépensés pour des chaussures de sécurité issues du réemploi ou de la réutilisation, ou intégrées des matières recyclées ;
- dont 40 € HT minimum devront impérativement être consacrés à l’achat de biens issus du réemploi ou de la réutilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer